Bannière de Nuzlocke France réalisée par Bubuyog
Hardcore Nuzlocke

Hardcore Nuzlocke : comment augmenter la difficulté de vos aventures ?

Toyeca | 26 décembre 2023 | Analyses, Guides

Les origines du Hardcore Nuzlocke

Si vous êtes un ou une habitué(e) des aventures Nuzlocke, vous commencez probablement à être à l’aise avec l’utilisation d’attaques super efficaces sur l’adversaire, et savoir quand et comment utiliser les objets à votre disposition pour vous assurer de ne perdre aucun Pokémon en cas de combat dangereux. Vous avez une bonne connaissance des attaques, de la table des types, et vos aventures commencent à devenir de plus en plus faciles.

Une aventure Pokémon facile, même s’il s’agit d’un Nuzlocke, ça n’a rien de mal. Mais cela vous lasse probablement. Vous aimeriez corser vos Nuzlockes, sans pour autant tomber dans le travers des fameux « romhacks » (notamment parce que vous jouez sur une console physique). Vous avez regardé les nombreux jeux de règles spéciaux de cet article, mais aucun ne vous convient ; vous cherchez juste de la difficulté.

Si vous suivez ce qui se trame en ce moment dans la communauté Nuzlocke, vous avez probablement entendu parler d’un streamer nommé Pokémon Challenges, de son prénom Jan. C’est ce streamer qui, il y a quelques années, a mis en lumière les défauts d’une aventure Nuzlocke classique en terme de difficulté et a rendu compte des failles dans les jeux Pokémon qui étaient exploitables. C’est alors qu’il a créé une version plus difficile du Nuzlocke challenge, qui s’est progressivement démocratisée, et qui s’inspire des combats de Pokémon en compétition : le « Hardcore Nuzlocke ».

Nous verrons dans cet article les règles principales du Hardcore Nuzlocke, les raisons de l’existence de ces règles, ainsi qu’une variante encore plus restrictive mais non officialisée appelée « Hardcore+ ».

Règle n°1 : objets en combat interdits

Tout d’abord, un Hardcore Nuzlocke est avant tout une aventure Nuzlocke, ce qui signifie qu’elle respecte les deux règles de base que sont la mort permanente d’un Pokémon, et la capture de la première rencontre sauvage uniquement sur chaque route (voyez cet article si vous avez besoin de précisions).

L’art d’utiliser des potions et objets de combat

En combat Pokémon, il n’est pas rare (et les Champions d’Arène et membres du Conseil 4 le font aussi) que vous ressentiez la nécessité de soigner un Pokémon qui serait faible en PV, afin d’éviter de le voir mourir et de ne plus jamais pouvoir l’utiliser. C’est d’ailleurs la façon principale dont les joueurs en Nuzlocke utilisent les objets : une Guérison quand le Pokémon est sur le point de mourir, et celui-ci est reparti pour combattre. Si vous choisissez d’utiliser des objets en combat, munissez-vous de Potions et de Guérisons ainsi que d’autres soins de statut : ce serait dommage de tomber à court et perdre un Pokémon à cause de ça !

Sachez cependant que les médicaments ne sont pas les seuls objets utilisables en combat, et qu’il existe une catégorie d’équipements souvent oubliée de tout un chacun : les objets « + », qui gonflent une statistique en combat en l’augmentant de deux crans (par exemple, l’Attaque + permet de doubler l’Attaque du Pokémon au combat). Il est toujours possible, dès le début du combat, de nourrir votre Pokémon de Défense + ou Def Spé + pour augmenter son bulk (sa capacité à encaisser les coups, ndlr.), et quelques Attaques + ou Spéciaux + en fonction de votre statistique d’Attaque la plus élevée. Puisque vous avez une certaine expérience en Nuzlocke, vous avez enseigné à votre Pokémon une pléthore d’attaques de couverture et avez donc une réponse à toutes les potentielles menaces adverses.

Les objets de combat, interdits en Hardcore Nuzlocke
Les objets de combat changent définitivement les aventures Nuzlocke quand on les utilise correctement.

Prenons un exemple flagrant, d’un Nuzlocke d’un streamer que vous connaissez bien si vous avez lu mon article sur le switch-in : RTGame. Dans son premier Nuzlocke sur Pokémon Or HeartGold (dont la vidéo est disponible ici), celui-ci atteint Red, le dresseur final, avec une équipe de Pokémon pour la plupart avec un désavantage de niveau significatif (on parle d’underleveled). Mais sa maîtrise dans l’utilisation des objets lui permet de s’en sortir tout de même :

  • L’utilisation de Défense + sur son Dracolosse lui permet de tenir les attaques Électacle du Pikachu adverse, et celui-ci finit par succomber des dégâts de la grêle et du contrecoup de ses différentes attaques. Le Dracaufeu de Red tombe également suite au recul de ses attaques Boutefeu successives.
  • L’utilisation d’objets de soin en tout genre sur son Suicune lui permettent de battre Lokhlass, en l’amenant en Lutte grâce au talent Pression. Ronflex, Florizarre et Tortank succombent quant à eux des dégâts de la grêle.

Finalement, même avec un désavantage de niveau clair, il est possible de battre une aventure Nuzlocke grâce à une utilisation minutieuse et appliquée d’objets de soin et de combat, dans la mesure où n’importe quel adversaire peut être contraint de lutter une fois qu’il n’a plus de PP pour attaquer.

Utiliser les potions pour soigner un Pokémon à l’arrière de l’équipe

Nombre de joueurs et joueuses débutant(e)s en Nuzlocke, lorsqu’ils ou elles utilisent un objet de soin, oublient qu’il est possible de soigner un Pokémon autre que celui présent au combat. Et pourtant, il s’agit d’une stratégie très intéressante qui est notamment utilisée par Jaiden Animations dans son Nuzlocke sur Pokémon Platine, lors du premier combat contre Mars aux Éoliennes. Dans son Nuzlocke, Jaiden a capturé un Onix nommé Dwayne, un Pokémon qui est offensivement faible mais qui possède une Défense telle qu’aucune capacité physique non super efficace ne lui fait peur. Le concept est que si son Nosferapti et son Boskara sont faibles en PV, elle peut envoyer Dwayne au devant du combat, le temps d’encaisser quelques coups du Chaffreux de Mars et soigner le reste de son équipe en arrière-plan, qui peut par après repartir de plus belle.

Nuzlocke de Jaiden Animations : Onix laisse le temps à la protagoniste de soigner son équipe.
La présence d’Onix sur le terrain laisse le temps à Jaiden de soigner le reste de son équipe.

La leçon à tirer de cette situation est qu’en possédant un Pokémon qui peut tenir les coups adverses dans votre équipe (possédant donc un bon profil défensif tant physique que spécial), vous pouvez remettre n’importe quel autre membre de l’équipe sur pied en prenant très peu de risques.

C’est pour toutes ces opportunités quant à l’utilisation d’objets en combat et la possibilité de rendre triviale n’importe quelle aventure Nuzlocke si on les utilise à leur potentiel maximal, que Pokémon Challenges a décidé de les interdire entièrement dans son Hardcore Nuzlocke ; les objets tenus par les Pokémon en début de combat restent cependant autorisés.

Règle n°2 : mode Défini obligatoire

Généralités

Les combats en un contre un dans Pokémon peuvent se dérouler selon deux modes, et il est possible de passer de l’un à l’autre dans les paramètres :

  • Le Mode Choix (par défaut) laisse la possibilité au joueur de changer de Pokémon une fois qu’un K.O. a été infligé à l’adversaire. Cela s’effectue par le biais du message suivant : « [ADV] va envoyer [PKMN]. Voulez-vous changer de Pokémon ? ».
  • Le Mode Défini impose au joueur de garder son Pokémon au combat en cas de K.O. d’un adversaire ; il est impossible de changer de Pokémon.

(N.B. : sur Pokémon Écarlate et Violet, le Mode Défini a été complètement retiré du jeu. Seul le Mode Choix est donc disponible, et c’est donc au joueur de répondre systématiquement NON à la question « Voulez-vous changer de Pokémon » pour simuler le mode choix. À noter que certains romhacks à la difficulté relevée imposent le Mode Défini).

Le Mode Choix, un luxe absent du Hardcore Nuzlocke
Le mode Choix laisse la possibilité de changer de Pokémon entre chaque K.O.

Différence stratégique entre les deux modes

Évidemment, la meilleure façon de comprendre les différences de stratégie entre le Mode Choix et le Mode Défini (et comprendre pourquoi le Hardcore Nuzlocke impose ce dernier) est d’illustrer avec un exemple plus ou moins concret. En Mode Choix, la bonne stratégie est de se couvrir de Pokémon possédant des attaques super efficaces sur l’adversaire. À chaque fois que l’adversaire envoie un Pokémon, vous envoyez votre réponse, cliquez sur l’attaque super efficace, et voilà !

Le Mode Défini ne vous laisse pas ce luxe, et si vous décidez d’envoyer un Pokémon adapté à la menace adverse, vous devrez prendre un coup. Et tous les Pokémon que vous rencontrez ne peuvent pas forcément se le permettre. Imaginons la situation suivante : un dresseur adverse possède l’équipe suivante dans un jeu Pokémon récent (où la séparation physique/spécial est de mise) :

Équipe adverse : Akwakwak et Mackogneur

Vous venez de tuer Akwakwak avec votre Chapignon qui a lancé une Balle Graine super efficace qui a touché cinq fois, et l’adversaire répond avec Mackogneur. Votre réponse face à la menace est un Alakazam, qui peut mettre K.O. l’adversaire en un coup avec une puissante attaque Psyko. En Mode Choix, le jeu vous propose de changer de Pokémon avant que votre opposant n’envoie son Mackogneur, afin de préparer une réponse adaptée ; vous pouvez envoyer votre Alakazam, qui saura se défaire du Pokémon adverse d’une simple attaque Psyko. Vous avez gagné votre combat, bravo.

Imaginons maintenant que vous jouiez en Mode Défini au lieu du Mode Choix : Mackogneur arrive au combat après la mort de son congénère, et vous devez laisser votre Chapignon sur le devant de la scène. L’adversaire menace de tuer votre Chapignon avec une attaque Poing de Feu qui met K.O. en un coup ; vous souhaitez amener Alakazam, afin qu’il puisse tuer l’adversaire avec Psyko. Problème : si vous choisissez d’envoyer Alakazam directement au combat, celui-ci va prendre la capacité Poing de Feu et succomber à son tour (en particulier si le coup est critique), et la réponse au Mackogneur sera morte. Il vous faut donc trouver une autre solution.

Alakazam est peu adapté en Hardcore Nuzlocke…
Alakazam tape très fort, mais pour encaisser une attaque physique, c’est autre chose…

Inutile de dire que le Mode Défini accroit la difficulté d’un Nuzlocke de façon significative, puisqu’il ne suffit plus de connaître sa table des types et de trouver une réponse à chaque adversaire directement : les Pokémon défensifs qui vont servir de pivots vont avoir un rôle accru, afin d’amener un Pokémon plus fragile plus facilement. C’est donc tout logiquement que le Hardcore Nuzlocke impose ce mode.

En stratégie, les joueurs emploient souvent les termes de checks et de contres ; voyons brièvement en quoi ces termes sont liés aux Modes Choix et Défini.

Checks et contres : qu’est-ce que c’est ?

Dans le monde de la stratégie Pokémon, il n’est pas rare d’entendre qu’un Pokémon est un check voire un contre à un autre Pokémon. Mais que cela signifie-t-il ? Évidemment, deux Pokémon ne font pas un « check » de la main, le terme a une bien autre signification en stratégie, vous vous en doutez.

On appelle check un Pokémon qui, une fois au combat, peut mettre K.O. en un coup un Pokémon adverse (par exemple, notre Alakazam dans le paragraphe précédent est un check pour Mackogneur puisqu’il peut le K.O. en un coup avec Psyko). Un contre est, quant à lui, un Pokémon qui peut venir au combat et encaisser une attaque adverse, puis mettre K.O. en un coup. Par exemple, un Dimoret avec Tranche-Nuit est un contre pour notre Alakazam, puisque l’adversaire peut le placer sur un Psyko en profitant de l’immunité du type Ténèbres au type Psy, être plus rapide et tuer au tour suivant avec une Tranche-Nuit super efficace.

Savoir quel Pokémon peut check ou contrer un autre relève de la stratégie et est fondamental dans la composition d’une équipe pour un combat en compétition. Dans une aventure Pokémon ou un Nuzlocke en Mode Choix, cependant, la distinction entre check et contre s’efface puisque, du fait du changement de Pokémon possible entre chaque adversaire, n’importe quel Pokémon peut venir au combat sans risques et tuer l’adversaire avec une attaque super efficace : tout check devient alors un contre ! Comme précisé plus haut, le Mode Défini remet bien en évidence la différence entre ces deux catégories de Pokémon, rajoutant une difficulté considérable ; un « canon de verre » comme Alakazam ou Dimoret aura souvent du mal à servir de contre en mode Défini.

Nombre de joueurs et joueuses s’accordent à dire que le Mode Défini est la règle la plus importante parmi les trois règles ajoutées en Hardcore Nuzlocke puisqu’elle change fondamentalement la façon de constituer une équipe pour un combat particulier, accentuant l’intérêt des Pokémon dits défensifs et donnant tout son sens à la notion de pivot, que j’ai déjà couverte dans un autre article.

Règle n°3 : limites de niveau pour les champions d’Arène

Instaurer une limite de niveau

Dans une aventure, chaque adversaire possède des Pokémon de différents niveaux, afin de permettre une certaine progression au joueur (vous vous en doutez, vous n’allez jamais rencontrer d’adversaires avec des Pokémon de niveau 100 dès le début de votre aventure). Celui-ci voit lui-même son équipe augmenter en niveau au fur et à mesure qu’il combat des Pokémon sauvages, ou des dresseurs. Et comme chacun sait, qui dit Pokémon de niveaux supérieurs, dit meilleures statistiques, et donc meilleur potentiel offensif et meilleure faculté à tenir les coups adverses.

Certains champions d’Arène offrent une opposition plus ou moins intéressante en Nuzlocke : on pense notamment à Alizée dans Pokémon Émeraude et son fameux Altaria avec Danse Draco ou à Blanche dans Pokémon Or HeartGold et Argent SoulSilver avec son terrible Écrémeuh. En tant que joueur, vous avez toujours la possibilité d’arriver, sous réserve de passer plus de temps dans les hautes herbes, avec un avantage de niveau significatif pour faciliter grandement ces oppositions réputées « difficiles ». Effectivement, en amenant des Pokémon de niveau 25 face à l’Écrémeuh niveau 19 de Blanche, vous avez plus de chances de vous en sortir qu’en gardant votre équipe à un niveau autour de 20.

Blanche et son Écrémeuh
Blanche, un cauchemar pour de nombreux joueurs

C’est suite à cette considération que Pokémon Challenges a décidé, parmi les règles qui définissent un Hardcore Nuzlocke, d’instaurer une limite de niveau pour chaque Champion d’Arène (on parle souvent de level cap), ainsi que pour le Conseil 4, afin d’éviter de donner un avantage conséquent au joueur. Cette limite de niveau est traditionnellement fixée au meilleur Pokémon (nommé ace) de chaque Champion. Quelques exemples ci-dessous :

  • Pierre dans Pokémon Rouge Feu et Vert Feuille possède un Racaillou niveau 12 et un Onix niveau 14 ; la limite de niveau pour le combat contre lui est donc 14.
  • Aloé dans Pokémon Noir et Blanc possède un Ponchien au niveau 18 et un Miradar au niveau 20 ; la limite de niveau pour le combat contre elle est donc 20.

Pour ce qui est du Conseil 4, la limite de niveau qui a été retenue à l’origine par Pokémon Challenges, et qui s’est ensuite imposée comme la norme pour un Hardcore Nuzlocke, correspond au ace du dernier membre du Conseil 4. Par exemple, le Pokémon de plus haut niveau dans l’équipe de Peter sur Pokémon Rouge Feu et Vert Feuille est un Dracolosse au niveau 60, c’est donc ce niveau qui s’impose comme limite pour la totalité de la Ligue Pokémon, permettant ainsi un léger désavantage contre le Maître de Ligue et un combat un minimum équilibré.

Évidemment, un écueil subsiste face au choix d’un tel level cap : les combats contre les premiers membres du Conseil 4 sont souvent très faciles, étant donné l’écart de niveau entre chacun des adversaires successifs (si l’on omet les jeux de la cinquième génération qui ont le même level cap pour les quatre membres, puisqu’on peut les affronter dans n’importe quel ordre). Par exemple, sur Pokémon Platine, en amenant tous vos Pokémon au niveau 59 pour faire face au Gallame de Lucio, vous avez un avantage conséquent de dix niveaux face au Yanmega d’Aaron. Nous verrons quelle est la solution apportée par les joueurs pour relever tout de même la difficulté.

Dépassement du level cap et technique dite du « edging »

Vous vous posez sans doute la question suivante : « que se passe-t-il si l’un de nos Pokémon franchit malencontreusement le level cap et le dépasse ? » (on utilise souvent le terme d’overlevel pour cette situation). Évidemment, un Pokémon qui dépasse la limite de niveau avant le combat contre un Champion d’Arène est inutilisable pour ledit combat, et vous devez vaincre ledit adversaire avant de pouvoir utiliser le Pokémon en question.

Maintenant, imaginons la situation suivante où un Pokémon de votre équipe dépasse le level cap pendant le combat fatidique (par exemple, un Pokémon qui monte au niveau 15 pendant le combat contre Pierre sur Pokémon Rouge Feu). La règle qui a fini par entrer en usage et qui est souvent acceptée par la majorité des joueurs est qu’un level cap se termine au début du combat, et que le dépasser pendant l’affrontement contre le Champion d’Arène est autorisé. Si votre Hélédelle chéri monte au niveau 34, voire 35, pendant le combat contre Alizée sur Pokémon Émeraude, tant qu’il a commencé le combat au niveau 33, pas d’inquiétude donc !

La montée en niveau pendant le combat contre le Champion d’Arène permet de gagner un léger avantage dans le cas de challenges plus difficiles (tels qu’un Hardcore Nuzlocke « monotype » ou sur un romhack). Par conséquent, de nombreux joueurs aguerris n’hésitent pas à en abuser en amenant leurs Pokémon à quelques points d’expérience de gagner ce niveau. On parle dans ce cas de edging : en tuant le lead (premier Pokémon envoyé, ndlr.) adverse, le Pokémon qui a participé à ce premier K.O. gagnera un niveau et aura l’avantage sur l’adversaire pour la suite du combat. L’edging est une technique valide en Nuzlocke et peut permettre par exemple de garantir quelques K.O. non garantis avec un niveau de moins (ou de dépasser un adversaire qui aurait autrement été plus rapide).

Il est même possible d’user de pivots ou d’équiper le Multi Exp à un autre Pokémon de l’équipe afin que plusieurs membres d’équipe profitent du edging. Cela peut être utile notamment si un Pokémon apprend une capacité fatidique au niveau directement supérieur au level cap ou a besoin de quelques points de statistiques additionnels (pour être plus rapide que l’adversaire ou garantir un K.O. en un coup). Par exemple, dans Pokémon Noir et Blanc, Artie possède un level cap de 23, et son Manternel peut être redoutable à ce stade du jeu. Les dégâts additionnels causés par un Piège de Roc (25% des PV) sont toujours bienvenus, mais Crabicoque n’apprend cette capacité qu’au niveau 24. L’edging lui permet d’en profiter pendant le combat en atteignant ce niveau après avoir tué Scobolide.

Le edging en Hardcore Nuzlocke : le cas de Crabicoque
L’edging permet à Crabicoque de profiter du Piège de Roc lors du combat contre Artie

Les level caps et l’utilisation des Super Bonbons

Une pratique courante en Hardcore Nuzlocke, qui s’est démocratisée au fil du temps, est d’utiliser des Super Bonbons pour amener les membres de l’équipe au level cap suivant. Je ne détaille pas le processus ni la controverse que cela implique puisque les Super Bonbons font déjà l’objet d’un autre article sur ce site (que je vous invite à lire pour vous faire une opinion sur la pratique).

Les Super Bonbons peuvent être une solution en Hardcore Nuzlocke pour pallier au problème du level cap pour le Conseil 4, le premier et le dernier membre ayant souvent une grosse différence de niveau ; par exemple, sur Pokémon Platine, le Gallame de Lucio est au niveau 59 tandis que le Drascore d’Aaron possède six niveaux de moins. Au début du Conseil 4, afin de corser la difficulté, le joueur n’amènera ses Pokémon qu’au niveau 53 pour Aaron, puis utilisera quelques Super Bonbons pour les amener au niveau 55 avant le combat contre Terry, et ainsi de suite. Cependant, le consensus quant à cette pratique est qu’aucun Super Bonbon additionnel n’est autorisé entre le dernier membre du Conseil 4 et le maître de Ligue (donc pas de Super Bonbons pour défier Cynthia !).

Encore une fois, l’utilisation des Super Bonbons et la gestion du level cap de la Ligue Pokémon restent à l’appréciation du joueur, puisqu’on rappelle avant tout qu’un Nuzlocke est « un défi que l’on s’impose à soi-même sur un jeu pour enfants ». Le crédo principal d’une bonne partie de la communauté est : « ton run, tes règles », et l’important reste évidemment de s’amuser.

Clauses additionnelles et règles « Hardcore+ »

Traitement des Pokémon offerts et légendaires

L’usage est souvent d’admettre quelques clauses non officielles en Hardcore Nuzlocke, bien qu’elles ne fassent pas partie des trois règles additionnelles. Ces clauses traitent principalement des Pokémon utilisés et obtenus au cours de l’aventure (les rencontres dites statiques) mais restent à l’appréciation du joueur (libre à lui de les utiliser ou non) :

  • Les Pokémon légendaires (voire pseudo-légendaires dépendant du jeu) sont interdits de par leur haut total de statistiques. Encore une fois, dépendant du défi, certains trios légendaires restent acceptables (par exemple, Stay (u/Deurbel2222 sur Reddit) utilise un Créhelf et un Créfadet sur son Hardcore Nuzlocke de type Psy sur Pokémon Renegade Platinum). Le cas par cas prévaut parfois : par exemple, certains joueurs choisissent de bannir des Pokémon comme Leuphorie et Léviator, mais un Pokémon légendaire considéré « moyen » comme Créfollet ou Regice reste acceptable.
  • Les Pokémon offerts sont limités à un seul par zone, et s’obtiennent en interdisant de capturer une rencontre sauvage. La partie « Lieu de rencontre » de la description du Pokémon s’interprète donc au sens littéral, et la règle de la « première capture par route » s’étend aux Pokémon offerts. Par exemple, dans Pokémon Renegade Platinum, vous ne pouvez choisir qu’un des trois starters de Kanto à Féli-Cité, et vous ne pouvez pas les récupérer tous les trois.
  • La Dupes Clause (qui a déjà un article entièrement consacrée à elle) est forcée : vous ne pouvez pas capturer un Pokémon que vous possédez déjà, y compris si celui-ci est décédé. Dans de nombreux jeux, Magicarpe est un Pokémon très courant qu’il est possible de pêcher quasiment dans toutes les villes. Il est donc possible de créer une équipe avec trois Léviator pour rouler sur le jeu. Le fait de forcer la Dupes Clause retire cette possibilité entièrement.

Les stratégies telles que le Repel Trick (qui sera couvert sur un futur article) restent autorisées, et les échanges internes au jeu sont laissés à l’appréciation du joueur (le consensus étant que l’échange ne peut être réalisé que si le Pokémon a été capturé dans les règles du Nuzlocke, et non comme une rencontre additionnelle).

Corser encore la difficulté : les règles « Hardcore+ »

Terminons cet article sur le Hardcore Nuzlocke avec une variante encore plus récente et qui augmente très largement la difficulté de votre aventure : le « Hardcore+ ». Non officielle mais souvent employée par le Youtubeur Drxx (qui a notamment complété de nombreux romhacks sous ces règles), la variante Hardcore+ rajoute au Hardcore Nuzlocke de nombreuses règles.

Premièrement : les EV sont supprimés et bannis. Pour celles et ceux qui ne savent pas ce que sont les EV, il s’agit de points bonus sur les statistiques d’un Pokémon qui s’obtiennent en affrontant d’autres Pokémon (plus d’informations sur cet article de Poképédia). Inutile de dire que les supprimer entièrement vous force à composer avec les IV et la Nature intrinsèques à vos différentes rencontres, et un Pokémon handicapé par une nature défavorable pour la Vitesse ne pourra pas compter sur des EV pour dépasser un adversaire face auquel il aurait été plus rapide sans cet handicap, et devra donc attaquer après.

Cela n’est pas sans conséquences : l’adversaire pourra, dans le pire des cas, vous mettre K.O. en un coup avant que vous ne puissiez le mettre K.O. en un coup. Une nature défavorable peut parfois être la différence entre vous qui êtes plus rapide que votre adversaire, ou celui-ci qui est plus rapide. Prenons l’exemple ci-dessous : malgré une Vitesse de base supérieure, un Aéroptéryx handicapé d’une nature telle que Brave ou Relax (à gauche) sera plus lent que le Cryptéro adverse, qui pourra le menacer d’un Laser Glace super efficace et l’amener sous la moitié de ses PV, alors qu’il serait plus rapide sans cette nature handicapante.

La nature dans un Hardcore Nuzlocke sans EV, ça change tout.
De par sa nature Brave (+Atk, -Spe), l’Aéroptéryx de gauche est plus lent que le Cryptéro adverse.

La deuxième règle additionnelle du jeu Hardcore+ restreint les capacités utilisables : interdiction d’utiliser Encore, Clonage, les capacités à augmentation de statistiques et les capacités à climat (ainsi que parfois le Piège de Roc et le stall via Toxik). Je ne détaillerai pas les raisons de ces bannissements divers et variés (un article existera probablement sur les capacités de statut les plus importantes en Hardcore Nuzlocke), mais chaque capacité présentée ci-dessus a le moyen de rendre triviaux plusieurs combats et supprime une grande part de la difficulté d’une aventure le joueur sait l’utiliser correctement. Pas de combats faciles avec Danse-Lames ou Danse-Draco en Hardcore+, donc ; il faut se creuser un peu plus les méninges.

Finalement, le level cap existe pour l’ensemble des combats importants du jeu et non uniquement les Champions d’Arène. Certains boss réputés difficiles ne peuvent donc pas être battus avec un avantage de niveau comme pour un Hardcore Nuzlocke classique (par exemple, faire évoluer Magicarpe en Léviator avant le combat contre Mars aux Éoliennes alors qu’il évolue trois niveaux après le level cap).

Conclusion

C’est à force d’expériences sur des Nuzlockes classiques que Pokémon Challenges (et d’autres joueurs après lui) se sont rendus comptes des faiblesses exploitables d’une aventure Nuzlocke (les objets, le mode Choix et la possibilité d’overlevel) et ont créé le Hardcore Nuzlocke, qui est une façon simple d’augmenter la difficulté de façon plus ou moins significative. Ainsi, chers lecteurs, si vous trouvez les Nuzlockes trop faciles mais que vous n’aimez pas vous prendre la tête à trouver des règles particulières ou un « thème » particulier à vos aventures, et que vous voulez juste améliorer votre stratégie, le Hardcore Nuzlocke est pour vous.

Avatar

Toyeca

Mon nom est Toyeca, je suis probablement le meilleur nuzlockeur de France.(big up PokémonChallenges)

Voir ses autres contributions

2 Commentaire(s)

  • Avatar Amras Anárion dit :

    Tout à fait d’accord que les objets peuvent trivialiser un Nuzlocke Challenge. Je l’ai bien vu sur la run de Fildrong avec Pokémon Xenoverse où c’était potion à la moindre difficulté rencontrée, faisant qu’il n’avait même pas 1 mort en moyenne pendant les 2 derniers tiers de sa progression dans la quête des 8 badges. (la moyenne d’un bon Nuzlocke de Fildrong qui donne un divertissement de qualité pour ses spectateurs, c’est 2 à 3 morts par épisode).
    Par contre, les objets deviennent justifiés dans des jeux hardcores tels que Renegade Platinium (où là, ça ne me gênait pas que Fildrong spamme 40 Guérisons pour PP Stall un Regigigas hacké avec Coloforce qui OS presque tout sa team). Tout est une question de bien doser la difficulté.
    Bref, le Nuzlocke Hardcore est une bonne idée sur un jeu officiel (de base très facile), mais attention pour les fangames où la difficulté de base sera bien plus élévée dans 98% des cas.

    Je ne me souvenais pas que le level cap pour la ligue correspondait au dernier Pokémon du Conseil des 4 et non du Champion… surtout que lorsque tu commences la Ligue, tu es obligé de t’enchainer les 5 combats.

    Sinon les règles du Hardcore+ avec les EVs interdits pour le joueur, ça devient sado maso là :joy:
    Surtout si les Pokémons des IA ont eux, le droit aux EVs.
    Ca me fait penser au Debile Challenge de VoxMakers
    https://www.youtube.com/watch?v=lz4qdFOTVgo

    C’est d’ailleurs très contraignant et impossible à appliquer dans un jeu officiel sans tricher ou reprogrammer le jeu. C’est pour cela qu’on ne le trouve que sur des rom-hack, notamment la série Kaizo.

  • Gobou Gobou dit :

    Encore un article complet et intéressant que tu nous proposes là !

    J’admets préférer largement jouer en Hardcore Nuzlocke, notamment sur les jeux les plus faciles sur lesquels les règles de base du Nuzlocke ne suffisent pas pour rendre le challenge intéressant.

    Comme tu l’as démontré, utiliser les objets ou faire du leveling abusif est une solution un peu trop facile pour répondre aux difficultés. Faire sans implique de réfléchir à ce que l’on fait … car la moindre erreur ne peut pas être sauvée par une Hyper Potion.

    GG pour l’article et tout ce travail de recherche ! >o<

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *