Bannière de Nuzlocke France réalisée par Bubuyog
Un test du DLC de Pokémon Violet et Ecarlate

Masque Turquoise et Disque Indigo : un test des DLC de Pokémon Violet et Ecarlate

Gobou | 5 janvier 2024 | Débats

Avec la sortie du Pass d’extension : le Trésor enfoui de la Zone Zéro, vous vous demandez sûrement si les DLC Masque Turquoise et Disque Indigo valent le coût ?

Réponse courte : « Meh ». Mais l’auteur de ce test étant un genwunner aux goûts douteux, il peut être utile de creuser un peu plus loin. Après tout, beaucoup de gens apprécient ce DLC pour de bonnes raisons (de même, beaucoup de gens ne l’apprécient pas et j’en fais partie).

Mais la communauté Pokémon étant aussi celle qui déteste le plus Pokémon (oui), la meilleure approche est toujours de se faire sa propre opinion en recueillant les informations ici et là. Vous seul pouvez savoir si ce DLC vaut le coup et surtout votre temps !

Par définition, ce test sera donc 100% subjectif. Mais nous allons quand même vous donner les informations essentielles ainsi que les différents points de vue. Afin d’éviter les spoilers, nous allons rester évasif sur le scénario (au-delà de la structure générale). Et enfin – vu que nous sommes quand même Nuzlocke France – nous allons parler de la possibilité de faire un Nuzlocke Challenge sur ce Pass d’extension Le Trésor enfoui de la Zone Zéro.

Logo Trésor Enfoui de la Zone Zéro

La structure du DLC

Mais avant toute chose, si vous n’avez pas suivi toutes les infos sur Pokémon Violet & Ecarlate depuis la sortie du jeu, voici un bref récapitulatif de ce qu’il y a dans le Pass d’extension (pour que l’on soit à la même page !).

Le Pass d’Extension Le Trésor Enfoui de la Zone Zéro coûte 34,99 € et comprend 2 parties et un épilogue :

  • Le Masque Turquoise : Un voyage scolaire dans les terres de Septentria (une nouvelle zone donc, bien plus petite que Paldea cela dit) où vous allez faire la rencontre de Roseille et son frère Kassis. Ensemble, vous allez percer les mystères de la légende locale autour du « monstre » Ogerpon. Notez que vous pouvez accéder à cette partie à n’importe quel moment du jeu dès lors que vous avez commencé la Chasse au Trésor.
  • Le Disque Indigo : n’est accessible qu’après avoir fini le jeu de base et le Masque Turquoise. Il s’agit de la suite scénaristique où vous êtes transféré dans l’Académie Myrtille (à Unys), mondialement connu pour son Terra-Dôme (là-encore, une nouvelle zone à explorer). Le but est de vaincre le Conseil 4 et le Maître de la Ligue Myrtille afin d’assurer votre dominance.
  • Un épilogue : annoncé le 20 décembre dernier et qui sortira le 11 Janvier 2024 à 15H. Celui-ci vous fait retourner à Septentria avec Pepper, Pania et Menzi (absents des DLC autrement). Cet épilogue ne sera pas évoqué dans ce test … Déjà parce qu’il est n’est pas encore sorti (lol), mais également parce qu’il ne devrait pas inclure beaucoup de contenu supplémentaire (à priori).
How Long To Beat Pokémon Masque Turquoise
Combien de temps faut-il pour finir le Masque Turquoise ? (How Long To Beat)

Notez que les DLC ne peuvent pas être achetés séparément. Si vous êtes intéressé(e) uniquement par le Disque Indigo, vous devez quand même payer 35 euros pour avoir également accès au Masque Turquoise et vice-versa.

Niveau durée de vie, selon le site HowLongToBeat il faut environ 6 heures pour compléter l’histoire principale du Masque Turquoise et 8 et demi pour le Disque Indigo. D’après mes calculs scientifiques extrêmement poussées, il vous faudra donc un peu moins de 15H de jeu pour finir l’histoire (à mon avis, en prenant votre temps). Bien sûr, vous pouvez rajouter quelques heures pour compléter le Pokédex de ces deux parties.

How Long To Beat Disque Indigo
Combien de temps faut-il pour finir le Disque Indigo ? (How Long To Beat)

Qualités et défauts hérités du jeu de base

Par souci de clarté, nous allons évoquer brièvement les deux parties séparément vu qu’elles ont chacune leurs spécificités. Mais avant cela, nous allons quand même revenir sur deux points communs au Pass d’extension comme au jeu de base.

Graphismes et performances

Oui, c’est le moment où on parle.

Pour ma défense : on ne peut pas écrire sur Pokémon Violet et Écarlate sans parler des performances et des graphismes. À ce stade, c’est devenu un meme qui a occupé l’ensemble des discussions autour de ce jeu … C’est pourquoi nous allons pas trop nous étendre dessus pour éviter d’enfoncer des portes ouvertes.

Le jeu est-il plus stable depuis sa sortie (il y a un an tout de même), notamment avec la sortie du Pass d’Extension ? Pas du tout. Ou alors sur quelques bugs spécifiques mais impossible de le vérifier tant les expériences varient. Dans tous les cas, n’espérez pas avoir du 30 images par seconde constant.

Septentria du DLC Masque Turquoise
Septentria est malheureusement coupable d’avoir beaucoup de verdure, conduisant aux pires performances du jeu.

Par contre – même si le jeu est toujours graphiquement plus proche d’un mauvais jeu Gamecube que Switch – on peut quand même noter l’effort apporté aux animations des Pokémon pour la synchronisation. Cette fonctionnalité (présente dans le Disque Indigo) permet de prendre le contrôle d’un Pokémon et ce dernier est généralement bien réalisé (mention spéciale pour Tortank).

La bande-son

Heureusement, les musiques sont toujours des bangers ! Les thèmes de Septentria vous transporteront vers le Japon traditionnel alors que l’Institut Myrtille … vers la 5G ! Et oui, vu que l’école se trouve à Unys, vous allez retrouver des remix des thèmes de Pokémon Noir et Blanc. On peut éventuellement regretter le recyclage, mais les quelques thèmes originaux sont de bonne facture.

Toujours pas de doublage cependant, ce qui peut rendre la mise en scène assez fade. Mais vu que c’était déjà le cas dans le jeu de base, ce n’est pas surprenant qu’il n’y en ait pas davantage dans les DLC (espérons que nous aurons enfin des voix dans les prochains jeux !).

Logo du Masque Turquoise

Le Masque Turquoise : une (petite) aventure dans les terres de Septentria

Le cadre étant posé : que vaut d’abord la première partie du Pass d’extension : le Masque Turquoise ? A sa sortie le 13 Septembre 2023, les critiques étaient plutôt mitigées (65/100 sur Metacritic à l’heure où nous écrivons ces lignes), mais surtout dans l’expectative de la seconde partie qui n’était pas encore sortie. Maintenant que celle-ci est disponible et que nous avons le cadre global : que vaut le Masque Turquoise ?

Une histoire centrée sur Ogerpon et Kassis

L’intrigue (complètement déconnectée de l’histoire principale par ailleurs) démarre comme ceci : vous avez été sélectionné via tirage au sort pour participer à un voyage scolaire vers les terres de Septentria. Accompagné de 3 autres élèves (sans importance) et de la Professeure Bria de l’Institut Myrtille (d’Unys) qui est très intéressée par l’étude de la Téracristalisation.

Ceci dit : l’histoire démarre vraiment une fois que vous rencontrez Roseille et son petit frère Kassis. Ce dernier est extrêmement timide, au contraire de sa sœur qui vous déteste d’entrée de jeu (vous êtes un touriste, vous comprenez …).

Ensemble, vous allez devoir effectuer la course d’orientation proposée pour l’école … Mais surtout (par un concours de circonstance) percer le mystère du monstre Ogerpon, ce dernier suscitant l’admiration de Kassis.

Dans l’ensemble, cette première partie se focalise surtout sur le scénario avec pas mal de dialogues / combats avec Kassis et Roseille. Ces derniers vont connaître respectivement leur propre arc narratif. Et même si ces deux personnages divisent un peu la communauté (les uns adorant leur dynamique et leur évolution, les autres les trouvant un peu trop désagréable), les mythes sur le monstre de Septentria sont plutôt cool.

Peu de nouveau contenu

Par contre, même si l’histoire est plutôt ok, on sentait déjà à la sortie que l’essentiel du Pass d’Extension (et des 35 euros investis) se trouverait plutôt dans le Disque Indigo. Déjà parce que l’histoire du Masque Turquoise amorce des éléments qui seront important dans le Disque Indigo, mais aussi parce qu’il n’y a pas beaucoup de nouveau contenu à proprement parler.

Oui, il y a une nouvelle zone d’une taille et d’une diversité correcte, quelques nouveaux Pokémon et pas mal de retours d’anciens. Cependant, si vous n’avez pas aimé le jeu de base, ce n’est certainement pas ce DLC qui vous réconciliera avec le jeu.

Kassis et Roseille, deux personnages introduits dans le Masque Turquoise
Kassis et Roseille (ainsi que vous faisant semblant d’écouter)

Pour celles et ceux qui aiment compléter le Pokédex, vous trouverez certainement plus d’intérêt à une quête optionnelle, accessible dès lors que vous avez capturé 150 Pokémon du Pokédex de Septentria (ce qui peut prendre un peu de temps). La quête n’est pas très longue mais plutôt sympathique.

Je ne peux pas en dire autant du mini-jeu de chasse aux monstres, consistant à récupérer des ballons à dos de votre monture (en gros). Le problème étant que ça se déroule sur une contrée où il y a beaucoup herbe … aka le pire ennemi du jeu quant il s’agit des performances.

Autrement, rien de particulièrement marquant en terme de fonctionnalités. Vous avez quelques coiffures et vêtements supplémentaires. Mais comme dans le jeu de base, les possibilités de changer votre tenue reste très limité par rapport aux générations précédentes.

Est-il possible de faire le Masque Turquoise en Nuzlocke Challenge ?

Le Masque Turquoise est donc un DLC centré sur le scénario plus que le gameplay. Mais peut-on quand même le Nuzlocker. Et si oui, comment ?

Bonne nouvelle, rien n’empêche de faire un Nuzlocke Challenge sur le Masque Turquoise (certains utilisateurs sur Reddit l’ont déjà fait). Vous avez d’ailleurs 2 approches possibles pour se faire :

Soit commencer votre Nuzlocke à Septentria, donc en refaisant votre équipe uniquement avec les Pokémon présents dans les zones (qui sont suffisamment nombreuses d’ailleurs). Auquel cas, je vous recommande de garder cette équipe si vous enchaînez avec le Disque Indigo derrière.

Soit reprendre votre équipe du jeu de base, mais en considérant que s’il y a un level-scaling dans le DLC, celui-ci ne semble avoir que 2 niveaux. Soit vous n’avez pas terminé le jeu de base, auquel cas vos adversaires seront autour des niveaux 10 au début et 30 sur la fin. Soit vous avez fini le jeu de base, et là on est plutôt sur du 60 ~ 70. Mais il n’y a pas d’étape intermédiaire.

Peu importe votre approche, je vous déconseille de faire le DLC simultanément avec le jeu de base. Vous risquez d’être overleved pour l’un ou l’autre et ruiner ainsi la courbe de difficulté.

Traversée de Septentria
Image du trailer pour le Masque Turquoise

Si vous voulez des informations sur comment faire un Nuzlocke sur le jeu de base Pokémon Violet et Ecarlate, nous vous renvoyons vers le guide à ce sujet ainsi que la foire aux questions.

Voilà l’essentiel de qu’il faut savoir pour le Masque Turquoise. Mais comme vous le savez, celui-ci est accompagné du Disque Indigo (vendu non séparément).

Logo du Disque Indigo

Le Disque Indigo : un challenge intéressant mais décevant sur d’autres aspects

Sorti le 14 décembre 2023, le Disque Indigo a également été reçu de manière mitigée (70 sur Metacritic). Contrairement à la première partie, cette fois-ci vous pouvez accéder à ce DLC uniquement qu’après avoir fini le jeu de base et le Masque Turquoise. En effet, à ce moment-là vous êtes une telle célébrité que vous êtes invité en personne pour un échange scolaire à l’Institut Myrtille, à Unys.

Focus sur le Conseil 4 et (si on a le temps) le Trésor enfoui de la Zone Zéro

Là encore, je vais rester très évasif sur le scénario afin d’éviter de spoiler des éléments du Pass d’Extension. Cela étant dit, même si je spoilais des choses spécifiques, ça ne changerait pas grand-chose à la critique.

Scénaristiquement, on peut facilement découper le Disque Indigo en deux : la première partie à l’Académie Myrtille où vous devez explorer le Terra-Dôme et défaire le Conseil 4 du Club des dresseurs, la seconde (beaucoup plus courte) dédiée au trésor enfoui de la Zone Zéro.

L’essentiel de votre temps sera donc au Terra-Dôme, une zone artificielle découpée en quatre biomes bien distincts (savane, montagne, neige, Hawaï). Chacun de ces biomes est occupé par un membre du Conseil 4 mais, dans la mécanique, ces derniers sont plus proches de champion d’arène que d’un Conseil 4 : ils vous proposent tous un petit défi avant de les combattre et vous n’avez aucune obligation de les enchaîner. Vous aurez pas mal de dialogues au début du DLC, mais après les introductions faites, vous êtes assez libre de vos mouvements.

C’est surtout la seconde partie qui suscite des critiques : le Trésor enfoui de la Zone Zéro. Sans trop en dire, celle-ci s’introduit dans l’histoire de manière un peu abrupte, et quelques combats plus tard, vous avez fini en une heure. Considérant que le Pass d’Extension entier s’appelle « Le Trésor Enfoui de la Zone Zéro », on n’apprend finalement quasiment rien sur la Zone Zéro car elle ne sert que de « prétexte » au développement d’un personnage.

Le retour des combats Duo

Scénario mise à part, le Disque Indigo réintroduit avec entrain les combats duo dans tous les combats du DLC. Une bonne chose car c’est un format présent depuis longtemps dans les jeux, mais souvent de manière timide et éparse (Colosseum et XD étant des exceptions). Ici, tous les dresseurs et boss seront en combat duo.

Image du Tera-Dôme
Le Tera-Dôme (Image du trailer)

Et ce n’est pas juste pour faire joli, les équipes adverses seront construite de manière à prendre en compte ce format … Ce qui ne sera pas forcément votre cas si vous avez repris votre équipe de base. Conséquence ? Le challenge est beaucoup plus relevé et intéressant, à condition que vous ne soyez pas « trop » overleved (les Pokémon adverses étant autour du niveau 80).

Des nouveautés rigolotes

Le Disque Indigo est aussi plus généreux en terme de features. Tout d’abord la synchronisation qui vous permet d’incarner votre Pokémon lorsque vous faites les combats automatiques. Vous pouvez le diriger et choisir vos adversaires de cette manière. Même si c’est un peu « gadget » et que vous allez sûrement essayer que sur 3 / 4 Pokémon que vous aimez bien, on ne peut nier le travail apporté sur les animations. Petit bémol rapporté par Pokémon-Element-SH (compteur et référence française sur le shiny-hunting), aucun Pokémon chromatique ne peut être capturé sous ce mode.

Tweet de Pokémon SH expliquant une faille dans la synchronisation du Disque Indigo

Après avoir fini le jeu, vous avez aussi la possibilité de voler avec votre monture (et pas seulement planer comme dans le jeu de base). Il n’y a pas de Pokémon à combattre dans le ciel donc c’est assez anecdotique et pas franchement révolutionnaire, mais toutefois bienvenue.

Enfin, si vous n’avez pas peur de farmer les points Myrtilles, sachez qu’il y a possibilité d’inviter des personnages de Paldea (champion d’arènes, professeurs de l’académie, Conseil 4 …) à l’Institut Myrtille pour avoir des interactions supplémentaires et les ré-affronter (Alisma a d’ailleurs décidé de mettre son Floréclat en premier dans son équipe, enfin !).

Il y a aussi une petite quête avec la Team Star, le retour d’anciens Pokémon (dont les starters) … Du reste, faire la liste exhaustive de toutes les nouveautés risque d’être indigeste. Mais vous avez le principal. On peut toutefois regretter l’absence de Tour de combat ou de mode Défini (toujours pas compris pourquoi ça a été retiré dans cette génération).

Synchronisation d'un Pikachu
Synchronisation d’un Pikachu (Image du trailer)

Beaucoup de farming pour les points Myrtilles

J’ai laissé pour la fin les défis de l’Institut Myrtille. Lorsque vous explorez le Tera-Dôme, vous avez la possibilité d’effectuer des défis (qui sont souvent assez simple : capturer un Pokémon de X type, fabriquer une CT, combattre 10 Pokémon en combat auto, etc.).

Réussissez ces derniers pour obtenir des points Myrtilles (PM). Ils sont nécessaires pour défier le Conseil 4 (heureusement il n’en faut pas beaucoup), inviter des personnages de Paldea à l’Institut, débloquer de nouveau lancer de Pokéball, ou débloquer les starters dans le Tera-Dôme.

Le problème : c’est que c’est juste du farming. Vous gagnez environ 10 – 20 PM sur la plupart des défis, et il en faut 3 000 pour débloquer les starters dans un biome (sachant qu’il y a 4 biomes, il en faut donc 12 000 pour tout débloquer).

Métamorph en forme de bloc
Le défi Myrtille avec les Métamorph à retrouver dans une zone est un enfer ! Oui ! è_è

En solo, ça prend une éternité. Comptez peut-être plus d’une dizaine d’heures pour atteindre les 12 000. Certes, c’est beaucoup plus rapide en multijoueur (Club Union) car les défis accomplis par les uns rapportent des points à tout le monde (vous allez donc 2 à 4 fois plus vite selon le nombre que vous êtes).

Il est donc plus efficace (et sympa) de faire ces défis Myrtille à plusieurs. Mais il n’en demeure pas moins que si la mécanique est intéressante sur le papier, l’exécution est répétitive et ne respecte pas vraiment notre temps.

Peut-on faire le Disque Indigo en Nuzlocke Challenge ?

Précédemment, on a parlé de la difficulté relevé du Disque Indigo. C’est donc un terrain de jeu idéal pour un Nuzlocke Challenge ? Oui. Mais attention, il y a beaucoup de points à prendre en compte :

– Tout d’abord, il n’y a que 6 zones dans le jeu : les 4 biomes ainsi que 2 grottes : Dédale des Torches et Grotte Électrolithe. Si vous suivez des règles classiques de Nuzlocke, vous n’avez donc que 6 captures possibles dans le Tera-Dôme.

– Notez aussi que le challenge proposé par Irido (membre du Conseil 4) implique d’utiliser des Pokémon capturés dans le Tera-Dôme pour affronter 3 dresseurs. Certes, ces combats ne sont pas difficiles, mais vous pouvez vous retrouver en difficulté si vos Pokémon sont « morts » dans le cadre d’un Nuzlocke.

– Enfin, tous les combats sont en format duo, connu pour être beaucoup plus difficile en Nuzlocke Challenge car il y a beaucoup plus de variables à prendre en compte et ça peut vite tourner en votre défaveur.

Mais rassurez-vous, il est quand même possible de faire un Nuzlocke Challenge sur le Disque Indigo. Voici quelques possibilités qui s’offrent à vous :

– Tout d’abord, vous n’êtes pas obligé de commencer votre Nuzlocke au début du Disque Indigo. Vous pouvez éventuellement reprendre les survivants de votre précédent Nuzlocke du Masque Turquoise ou du jeu de base et attaquer l’Institut Myrtille avec ces derniers.

– Pour compenser le faible nombre de zones, vous pouvez aussi envisager de changer les règles afin de vous autoriser 2 / 3 Pokémon par zone (ou un Pokémon sauvage + Un Pokémon via Raid Teracristal). Bien entendu, ça ne colle pas tout à fait aux règles du Nuzlocke Challenge (même si l’idée d’avoir une limitation de Pokémon est toujours là), mais ça reste votre Nuzlocke et vos règles. Les nouveaux jeux Pokémon nous invitant à repenser le Nuzlocke Challenge dans son ensemble (celui-ci ayant été crée à une époque où les jeux étaient encore en 2D),l’important est que vous adoptiez des règles qui soient fun pour vous.

Le DLC venant de sortir, d’autres solutions vont sûrement émerger dans les prochaines semaines (n’hésitez pas à passer sur le Discord pour donner votre point de vue, ou consulter ce post Reddit en anglais sur le sujet). Dans l’absolu, faire un Nuzlocke Challenge sur le Pass d’Extension pourrait faire l’objet d’un guide à part. Mais en attendant, vous avez déjà des éléments pour commencer votre aventure !

Faut-il acheter le pass d’Extension : Le trésor enfoui de la Zone Zéro ?

Pour 35 euros, Le Trésor enfoui de la Zone Zéro nous propose un prolongement du jeu de base à travers deux nouvelles zones, de nombreux défis, un scénario centré sur des personnages et quelques fonctionnalités en plus.

Vaut-il le coup pour autant ? Globalement, même si on ne peut pas nier le travail apporté à ce DLC, les nouveautés sont finalement totalement anecdotiques et perfectibles (la synchronisation par exemple) ou sont juste un prétexte à des heures de farming (les défis Myrtille).

L’histoire qui nous ai conté peut avoir de l’intérêt si vous voulez en savoir plus sur le lore de Septentria ou sur les personnages de Kassis et Roseille. Mais si vous n’appréciez pas ces derniers, vous risquez de ne pas autant apprécier l’histoire que celle du jeu de base. Et nous ne parlerons pas de la fin un peu expéditive.

Le Disque Indigo et ses combats duo apportent un challenge très intéressant. Et vous allez d’autant plus vous amuser si vous comptez nuzlocker ce DLC, car vous allez devoir redoubler d’effort et de tactique pour en venir à bout. Mais en même temps, l’absence totale de Tour de Combat est très étonnant car c’était un standard depuis la deuxième génération.

Gobou est disponible dans le Disque Indigo
(L’auteur de cet article apprécie particulièrement le retour de certains Pokémon dans le DLC)

Enfin, même si le jeu de base Pokémon Violet et Ecarlate propose une expérience unique dans l’histoire de la série, malgré ses qualités il n’en demeure pas moins que le jeu est sorti dans un état catastrophique. Et un an plus tard, on ne peut que regretter que le jeu rame et bug toujours autant.

Cette discussion sur les performances fatigue beaucoup de gens dans la communauté, car elle occulte les autres aspects du jeu. Mais malheureusement, elle dénonce aussi le rythme effréné de parution des jeux Pokémon, en dépit du temps accordé aux développeurs pour optimiser le titre.

Considérant cela : en plus de payer un jeu mal optimisé 50 ~ 60 euros, est-il normal de soutenir le DLC 35 euros sachant que tous ces problèmes bien connus de tous ne sont pas (ou n’ont pas pu) être corrigé ?

Ainsi, si vous avez lu ce test en souhaitant avoir une opinion tranchée sur s’il faut acheter (ou non) le Pass d’extension : vu le contenu et l’état technique du jeu, il est quand même très difficile de le recommander, malgré les qualités du jeu de base. Néanmoins, si vous êtes vraiment un(e) fan du jeu de base et que vous y jouez toujours régulièrement, naturellement il y a quand même du fun à avoir et ça reste un prolongement de votre aventure Pokémon.

Mais ça ce n’est qu’une opinion personnelle. Comme dit au début du test, il n’y a que vous qui pouvez savoir si le DLC mérite votre temps. Et pour ce faire, n’hésitez pas à comparer les tests ou en discuter avec les membres des différentes communautés du Pokéweb.

Et vous ? Que pensez-vous de ce Pass d’extension ? Comptez-vous vous le procurer ? Et si c’est déjà fait, qu’en avez-vous pensé ? Peut-être que vos commentaires permettront à des personnes intéressées de faire leur choix !

Gobou

Gobou

Rédacteur et administrateur de Nuzlocke France. J'ai une relation toxique avec les premières générations qui ont fait mon enfance.

Voir ses autres contributions

2 Commentaire(s)

  • Avatar Bubuyog dit :

    Article fort complet et sympathique, et c’est très cool de voir la question de la nuzlockabilité du jeu (oui je parle la France) être vraiment abordée, y compris avec la possibilité de reprendre ou pas son équipe du jeu 😮 ! Bref perso bien contente d’avoir lu cet article, j’hésite justement à prendre le dlc, et je pense que ça m’a donné juste les infos qu’il me fallait sans spoiler 🙂 Merci Gobou ! ⭐️

  • Avatar Mitsu™ dit :

    Jéjé pour ce super article 👌

    Ayant déjà l’impression de m’être fait avoir en payant le jeu de base (45€), je n’avais pas prévu de redonner 35€ de plus à TPCi/GF.
    Après avoir lu cet article… je n’ai toujours pas l’intention de le prendre x)
    Ça m’a même comforté dans ma décision.
    À la limite, si un jour je le trouve je ne sais comment à prix (très) réduit, pourquoi pas.

    Pour 30€, Monolith Soft propose le DLC de Xenoblade Chronicles 3 « Un avenir retrouvé » et c’est pas DU TOUT le même niveau (travail, qualité, quantité, etc…).
    C’est limite plus un jeu à part qu’un simple DLC.
    Tout est dit :’)

    Merci pour l’article ! 😁

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *